Le DNSEP, Diplôme national supérieur d’expression plastique est l’aboutissement d’un cycle de 2 ans.

Le diplôme vaut grade de Master (Bac+5).

Le Diplôme national supérieur d’expression plastique (DNSEP) sanctionne un cursus de cinq années d’études post-baccalauréat dans les écoles d’art sous tutelle du ministère de la Culture.

Il est accessible après obtention du DNA (Bac+3) ou l’avis favorable de la commission d’équivalence. 

Ces deux années de spécialisation structurent un projet plastique soutenu par un travail théorique à travers l’écriture du mémoire.

 

Le DNSEP offre à l’étudiant la possibilité d’explorer un champ disciplinaire de prédilection. Pendant deux années, il mènera des travaux plastiques dans cette discipline, tant dans des recherches personnelles que dans des travaux collaboratifs. Enfin, il choisira une problématique de mémoire en lien avec son travail plastique.

Le DNSEP est favorable aux étudiants qui ont le goût de l’expérimentation, qui envisagent de questionner leur médium 3D, ou qui souhaitent développer une démarche d’auteur. 

 

Apprentissages

L’apport de connaissances, encadré par une équipe d’enseignants chercheurs et/ou praticiens, se présente sous la forme d’un suivi personnalisé, d’un accompagnement en atelier, d’un dialogue et de savoirs spécifiques nécessaires à l’élaboration du projet artistique de l’étudiant. Ainsi, une permanence de suivi individualisé et une diversité des points de vue accompagnent l’étudiant.

Ce suivi personnalisé accompagne l’étudiant dans sa pratique : 

• Positionnement dans une des disciplines de l’image numérique animée 
• Définition d’un sujet de mémoire en rapport avec le positionnement disciplinaire
• Définition d’une problématique et du cadre dans lequel les recherches vont s’inscrire
• Élaboration des projets personnels et de projets collaboratifs
• Définition d’un planning de recherches et de réalisation des projets
• Production du mémoire
• Productions des travaux de recherches personnelles
• Production de travaux collaboratifs

Des workshops viennent ponctuer ces deux années de recherche, par exemple : workshop animation cartoon orientée vocabulaire de production ; initiation Blender ; approfondissement de Nuke ; séminaires et journées d’études avec des réalisateurs, des plasticiens, des superviseurs 3D.

Ces rencontres professionnelles préparent le départ en stage.  

 

Mémoire

L’étudiant rédige un mémoire dont la problématique est en lien avec son projet personnel, de façon à ce que les deux démarches s’enrichissent.

Le mémoire est un acte de langage « engagé », au sens de personnel et critique. Il a pour fonction de rendre lisibles les constructions conceptuelles et référentielles qui soutiennent la recherche artistique de chaque étudiant. Il s’agit, d’une part, de compléter et d’éclairer son projet plastique par l’analyse raisonnée d’œuvres de références. L’étudiant doit, d’autre part, montrer qu’il est capable d’évaluer les enjeux à l’œuvre dans sa production et de les discuter. 

 

Stage

Le stage est obligatoire. Il a lieu au cours du second semestre de la première année du DNSEP, d’une durée de 3 à 6 mois et se déroule généralement dans des studios d’animation, de jeux vidéo et de post-production. Il arrive parfois que les étudiants préfèrent assister des créateurs et réalisateurs (assistanat d’artistes). 

Les étudiants sont préalablement encadrés dans leur recherche de stage : planification des recherches, montage de la bande démo, préparation aux auditions. 

 

Présentation des projets :

Projet personnel spécialisé

Chaque étudiant choisit une discipline qui va devenir une spécialisation.
Il va définir un champ d’investigation, un thème et une problématique qui interrogent sa spécialité. C’est le cadre dans lequel ses recherches vont s’inscrire. Il développera alors ses travaux plastiques dans un esprit exploratoire et critique.

Les étudiants consacrent en moyenne 60% de leur temps scolaire à leurs recherches personnelles.

Projet collaboratif

A partir d’une expérience infographique ou d’une autre rencontre artistique (interne ou externe à l’école), l’étudiant conçoit un projet avec un ou plusieurs partenaires. Par ce projet, l’étudiant peut développer des expérimentations et des productions plastiques qui restent dans sa spécialité mais dont les enjeux sont collectifs.

Les étudiants consacrent en moyenne 20 % de leur temps scolaire à leur projet collaboratif.

Le diplôme est constitué de deux épreuves : 

La soutenance du mémoire

Chaque étudiant soutient son mémoire pendant une durée de 20 minutes incluant l’entretien avec le jury.
Le jury de soutenance est composé de deux membres – un représentant de l’école et une personnalité extérieure titulaire d’un doctorat, lesquels siègent également lors de la soutenance plastique.

Critères choisis pour l’évaluation :

– Pertinence du choix du sujet en lien avec la production plastique de l’étudiant
– Qualité du travail rédactionnel et de la réalisation
– Capacité de l’étudiant à adopter un point de vue critique (sur son propre travail comme sur les œuvres de références analysées)
– Justesse des références bibliographiques et de leur articulation au projet
– Qualité de l’entretien avec le jury

 

La soutenance des travaux plastiques

Le soutenance du travail plastique, d’une durée de 45 minutes, consiste en une exposition critique de ses travaux devant un jury de cinq personnes qualifiées, dont quatre sont extérieures à l’école. 

Lors du passage du candidat, le jury porte une attention spécifique à :

– La qualité de la présentation du projet (formelle et critique)
– L’élaboration du projet et du processus de la recherche
– Le positionnement du travail (pertinence des références et de l’articulation des connaissances, niveau de conceptualisation)
– La qualité des productions au regard du positionnement disciplinaire

Waide Somme (département image animé de l'ésad d'Amiens) 147, rue Dejean - 80 000 Amiens. Téléphone : 03 22 33 14 99 Mail : waide-somme@amiens-metropole.com

                       
top
Waide Somme

Setup Menus in Admin Panel